Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PUC 55 et plus...

PUC 55 et plus...

"Sans la liberté de dribbler, il n'est pas de vieillir flatteur"

COMPTE RENDU MATCH 22 FEVRIER: PUC-FONTENAY

Publié par BRUNO sur 24 Février 2015, 02:12am

Catégories : #Compte-rendu

COMPTE RENDU MATCH 22 FEVRIER: PUC-FONTENAY

Mata Hari vintage?

Nous nous sommes tous retrouvés dimanche matin, salués par un ciel azur et une température clémente pour la saison.
Il faisait beau et tout le monde souriait. Le tumulte récent avait laissé place à la bonne humeur et nous nous sommes enfin remis à jouer au football.
Victoire 4-3 contre une sacrée équipe de Fontenay.
Buts de Thomas, Richard, Tarek et Richard. Une belle ambiance et un apéro réussi comme d'habitude.
Tout semblait parfait.
Pourtant un drame se tramait devant nos yeux. Là, juste devant nous et personne n'y a prêté attention.
Les observateurs les plus avisés savent que, bien que retiré de la direction de l'AJA, Guy Roux reste un acteur incontournable de la scène footballistique. Il est connu, respecté et craint de tous, car ses positions pèsent et ses choix sont toujours justes.
Nous avons ainsi appris il y a quelques semaines, grace aux confidences d'amis journalistes, que la FIFA était en train d'organiser secrètement une Old Legendary Champions league, destinée à capter les téléspectateurs seniors, amateurs de sport et nostalgiques des décennies glorieuses.
il y a donc plusieurs mois, le Stade de Reims à décidé de former une équipe de super-extras-vétérans, de niveau Européen, capable de disputer le futur trophée, financièrement très juteux. Dans cette optique, le club s'est rapproché de Guy Roux, agent incontournable de ce projet ambitieux et secret, le chargeant de sélectionner les joueurs susceptibles d'intégrer le groupe dans la discrétion la plus totale.
Seulement voilà, Guy est trop exposé pour pouvoir agir en toute discrétion. Difficile pour la star des micros et des écrans, de passer inaperçue sur le bord des terrains sans susciter des interrogations.
La solution a été trouvée en la personne de "Mamie Dupuis", mère de Jean Michel, née louisette Roux, aujourd'hui Rémoise d'adoption et qui n'est autre que la sœur du célèbre entraîneur Morvandiau.
C'est donc avec étonnement que nous avons pu constater la présence de Mamie, dimanche matin sur le bord du terrain. C'était elle la star du plateau. Nous l'avons tous vue, apprêtée, souriante, sans comprendre que discrètement elle filmait l'ensemble de la rencontre, avec sa go pro planquée dans la broche en forme de salamandre accrochée au revers de son petit trois quart sombre.

La Mata-hari oldies, récoltait tranquillement toutes les informations, pour exfiltrer certains joueurs du PUC et en premier lieu son propre fils: Jean Michel. Tout ça pour servir son rusé frérot Guytou, comme elle l'appelait petit. Mamie a poussé la conscience professionnelle en installant une caméra cachée dans les douches et en enregistrant toutes les conversations pendant l'apéro.

Désormais, nous devrons nous méfier du pote antillais de Montanay qui supervise nos Island Stars, , du jeune homme souriant, fils de Thierry venu recruter pour Chelsea Sixty More. Il faudra garder sous contrôle la bimbo inattendue de Dédé, envoyée par Bry pour nous piquer Bertrand. Quoi que?

Hier le PFC, demain le Stade de Reims. Le Mercato sauvage des quinquas n'en finit plus de déstabiliser la planète Foot Vintage.
Après Momo le perfide, Guy Roux le rusé. Ça suffit !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Bruno, où vas-tu chercher tout ça !!!!<br /> Je préfererais que les recruteurs du SDR viennent voir Dylan plutôt que son vieux père.....
Répondre

Archives